CETTE PLANTE SAIT CE QUE JE PENSE !

Publié le par vertil

Une plante, ça n'a pas de coeur, pas de poumons, pas de cerveau, pas de système digestif, pas de système nerveux, pas de moyen de communiquer....... Pourtant, ça vit,  ça respire, ça réfléchit,  ça transforme, ça bouge, ça grandit, ca se défend, ca communique....

Le gros problème de l'homme, c'est qu'il n'explique les choses qu'à travers lui.

Voici une histoire incroyable et pourtant véritable qui vous fera regarder votre entourage vert d'une toute autre manière.... Cette histoire est le point de départ de ce blog; sa raison d'être...

Backster.jpg


C'est en février 1966 que Cleve Backster ( photo ), consultant à la police de new-york, fit par hasard une découverte extraordinaire.
Alors qu'il n'avait pas grand chose à faire, un soir de garde dans son commissariat, Backster eut l'idée saugrenue de brancher son polygraphe ( détecteur de mensonge sensible à la '' résistance galvanique '' ou autrement-dit à la variation électrique détectée sur  tout organisme vivant ) sur une plante qui se trouvait là ( un Philodendron ).
Sa première idée était de mettre en évidence la vitesse à laquelle l'eau versée dans le pot allait arriver aux feuilles ( sève brute; le polygraphe fonctionne moins bien en présence d'humidité élevée... ).

Il brancha donc son appareil, puis arrosa le phylo.; rien ne se passat...

Apres quelques minutes, il décida de tenter une seconde expérience, sans plus de motivation qu'un homme qui s'ennnuye... Il se dit '' tiens, les plantes ressentent-elles la douleur ? '' ; je vais brûler une feuille de cette plante...

Quel ne fut pas son étonnement de voir à cet instant précis réagir son polygraphe.
'' Non, ce n'est pas possible, il doit y avoir eu une interférence ''...


Il contrôla son appareil, rien d'anormal.... Il se rendit dans une piece voisine pour y prendre des allumettes, et le détecteur s'affolât ; la plante avait peur...
En quelques minutes, ses idées ordinaires sur les plantes changèrent ; il venait de comprendre qu'un végétal avait lu dans ses pensées...dès lors ; sa vie changeât et ne fut plus consacrée qu'à ce phénomène.

Il trempa la feuille dans une tasse de café chaud, et le polygraphe réagit à peine; la plante ne souffrait pas; sa déduction première fut qu'elle avait eu " peur " de sa décision, mais qu'en réalité, une feuille brûlée ne l'inquiétait pas outre mesure; ce qui inquiétait la plante, c'était l'idée de la brûler...

Dans une seconde expérience, cette fois dans le but de confirmer ce qui lui était apparut, il demanda l'assistance de quelques policiers.
Chacun tirait son rôle dans un chapeau; aucun ne savait ce qu'était le rôle de l'autre.
L'un d'entre-eux avait la mission de découper une plante en morceaux alors que les autres devaient arroser, surfacer, bassiner...
Face à la plante qui devait être '' détruite '' par l'un des intervenants, il y avait une plante '' branchée '' sur polygraphe.
Ensuite, Backster '' confrontait '' la plante branchée sur polygraphe à un défilé des protagonistes.backster_graphic.png
Celui qui avait '' détruit '' fut reconnu par la plante '' branchée '' :  lorsqu'il entrât, elle s'affolât...

UNE EXPERIENCE FUT ENSUITE FAITE DANS UN TRIBUNAL, A LA SUITE DE L'ASSASSINAT D'UNE JEUNE FILLE EN PRESENCE DE PLANTES...

Il existe donc un système nerveux particulier aux végétaux; un sixième sens, comme le nôtre que nous n'expliquons pas; peut-être une dimension dont nous ne sommes pas conscients directement. Dans un prochain article, nous découvrirons des plantes '' qui bougent '' et qui peuvent être endormies par chloroforme; c'est donc qu'il y a système nerveux...
Nous n'avons pas fini d'étudier ces êtres que nous considérons depuis trop longtemps comme des '' plantes '' associées jadis aux minéraux et autres inertes; un jour, elles livreront leur secret.
Elles nous ont acceptés sur terre, nous, les destructeurs, imbus et hypocrites; nous y vivons grâce à elles; nous pensons même nous exporter ( ou retourner ) sur Mars pour régler nos problèmes, et qu'allons-nous faire pour rendre celà possible ? y élever des végétaux. Faudrait-il arriver à les transporter dans l'espace, où les tropismes disparaissent... ( plus tard sur ce blog ).

Plus d'infos ? cliquez ci-dessous....

http://www.sondelespoir.org/makeArticle.asp?catID=760&id=68954

Publié dans histoires incroyables

Commenter cet article

Brulé Parlesilluminés 07/09/2015 01:31

Découverte réalisée en ?... 1966, hum, élémentaire mon cher Watson.

clovis simard 26/06/2013 20:44


PENSE À CELA ! fermaton.over-blog.com