ACONIT Aconitum napellus, famille des Renonculacées

toxique

Cette plante herbacée de 100 à 150 cm de hauteur se trouve à l'état sauvage dans les Alpes; il n'est cependant pas rare d'en trouver des espèces et variétés dans les rocailles ou massifs vivaces de nos jardins.

Fleurs violacées, racines tubérisées en forme de petit navets ( c'est la partie la plus toxique de la plante puisque seulement 2 à 4 grammes peuvent tuer un adulte ), feuilles découpées.

Bien que la racine soit l'organe le plus toxique de cette plante, tous les autres le sont également; on a vu des intoxications légères provoquées par le suc des tiges de fleurs récoltées en vue de faire des bouquets; certains ont également bu l'eau d'un vase ou des fleurs avaient séjourné; et bien sur, certains pharmaciens en herbe ont fait les frais de leur préparation thérapeutique sur-dosée, cette plante comme la plupart des plantes dangereuses étant utilisée en médecine.

le principe le plus toxique contenu dans cette plante est un alcaloïde, l' aconitine, qui provoque immédiatement un engourdissement des muqueuses qui se traduit par des picotements dans la bouche; s'ensuivent des symptômes plus graves comme vomissements, diarrhées, sudation, torpeur, perte d'équilibre, dépression cardiaque, collapsus.

Faire vomir, lavage d'estomac, hospitalisation d'urgence en réanimation cardio-respiratoire.