Les tropismes

Les tropismes sont caractérisés par une orientation que prennent certains organes des végétaux, ‘’ attirés ‘’ par un facteur extérieur particulier.

 

Les plus connus sont :

le phototropisme qui est l’ attirance des parties aériennes des plantes vers la lumière ;

 

Le gravitropisme, anciennement appelé géotropisme qui est l’attirance des racines vers le bas.

 

Il existe cependant d’autres tropismes étonnants :

 

L’hydrotropisme : attirance des racines vers le milieu le plus humide.

 

Le chimiotropisme : on remarque que si l’on verse de l’eau contenant des engrais d’un côté des racines, et à l’opposé, de l’eau distillée ne contenant rien d’utile à la plante, les racines vont se développer plus vigoureusement du côté de l’engrais.

 

Le thigmotropisme : qui est l’attirance d’organes végétaux vers un objet quelconque pouvant être utile, comme par exemple une plante grimpante vers un tuteur.

 

L’héliotropisme : certaines plantes orientent leurs fleurs vers le soleil en suivant son déplacement dans la journée ( tournesol ).

 

Les tropismes sont des réactions qui permettent au végétal de bénéficier au mieux de l’environnement qui l’entoure ; ils sont nécessaires car une plante ne peut se déplacer.

 

Comme la plupart des réactions particulières des végétaux, les tropismes sont provoqués par l’intervention d’hormones particulières dont les principales sont les auxines et les citokinines, capables de provoquer, entre autre, la courbure des tiges ou des racines.

 

Démo ?